Homo Paris
18/10/2018

Oui

 

Un diocèse conseille de refuser des funérailles religieuses aux homosexuels en couple

Visites 202 personnes intéressées
Oui Oui Un diocèse conseille de refuser des funérailles religieuses aux homosexuels en couple
Les prêtres du diocèse de Madison dans le Wisconsin aux Etats-Unis pourront refuser des funérailles chrétiennes aux catholiques LGBT assumés, notamment mariés. Le vicaire général, James Bartylla, à l'origine d'un e-mail sur le sujet est au coeur d'une polémique. 

Les prêtres catholiques du diocèse de Madison sont clairement invités à refuser des funérailles religieuses aux homosexuels en union civile ou mariés, considérés, de ce fait comme des homosexuels "revendiqués".

Cette recommandation de James R. Bartylla, le vicaire général du diocèse, qui comprend onze districts du sud de l'État du Wisconsin, a été faite via un e-mail adressé à tous les prêtres du diocèse. Il ne devait pas être rendu public mais a été publié par un blog dimanche dernier provoquant une vive polémique.

Le document précise notamment que le partenaire survivant ne doit pas avoir "un rôle public ni être mis en avant" lors des rites funéraires, ni même être mentionné dans les livrets liturgiques, sur les mémentos ou lors de l’homélie.

Le nom du partenaire, que celui-ci soit mort avant le défunt ou qu’il lui survive, ne doit pas figurer sur les faire-part de décés, précise encore les directives.

Toute union homosexuelle "notoire" constitue au regard des autorités du dicocèse un "scandale" - le terme est utilisé dans le courrier relativement court une demi-douzaine de fois - que l'église se doit de ne pas cautionner afin de ne pas "affaiblir les enseignements de l'Église catholique en ce qui concerne la doctrine sacrée et la loi de la nature".

Un porte-parole du diocèse a confirmé à plusieurs médias américains que la recommandation avait été envoyée et était soutenue "sans retsriction" par Mgr Robert Morlino (photo), l'évêque du diocèse.

Les militants LGBT catholiques se sont élevés contre ces directives, les qualifiant de "cruelles", voire "antichrétiennes à l’extrême".

"Cela montre que cet évêque croit que les personnes lesbiennes et gaies qui ont vécu de manière profondément engagée à l’égard de leur époux ou de leur partenaire doivent être humiliés jusque dans la mort", a déclaré Marianne Duddy-Burke, directrice exécutive de DignityUSA, une organisation catholique LGBTI.

Le diocèse de Madison rejoint la position prônée par Mgr Thomas Paprocki à Springfield dans l'Illinois, qui a interdit les funérailles religieuses ainsi que l’accès à l’Eucharistie aux catholiques de trouvant au sein d’un mariage homosexuel, l'été dernier.  
Commentaires