Homo Paris
18/10/2018

Oui

 

83% des Russes estiment que les relations homosexuelles sont répréhensibles

Visites 13384 personnes intéressées
Oui Oui 83% des Russes estiment que les relations homosexuelles sont répréhensibles
Un nouveau sondage révéle que les opinions et attitudes homophobes se sont accrues en Russie ces denières années.  
Le pays s'est radicalement opposé aux droits des LGBT au cours de la dernière décennie sous l'influence croisée de Vladimir Poutine, de l'Église orthodoxe russe et des milices ultra-nationalistes.

Vladimir Poutine a promulgué en 2013 une loi dite "anti-propagande homosexuelle" interdisant la "propagande des relations sexuelles non traditionnelles", qui a été utilisée pour étouffer toute manifestation publique d'homosexualité ou de soutien aux droits LGBT.

La législation a été condamnée par la Cour européenne des droits de l'homme, qui y voit l'étouffement de toute dissidence sur les questions LGBT, tout en conduisant à une augmentation de l'extrémisme anti-LGBT.

Des sondages, publiés cette semaine dans le Moscow Times, révélent que les opinions sur les homosexuels atteignent un niveau élevé d'intolérance dans le pays.

Une étude menée par l'agence de sondage indépendante russe Levada Center indique que 83% des personnes interrogées considèrent qu'il est "toujours répréhensible" ou "presque toujours répréhensible" que deux adultes aient des rapports homosexuels.

Cela représente une augmentation drastique par rapport à 1998, où seulement 68% considéraient les relations homosexuelles comme inacceptables, et à 2008, où 76% pensaient de même.

Au total, 69% des personnes interrogées ont déclaré que l'homosexualité était "toujours" inacceptable, 14% "presque toujours" inacceptable, 5% "parfois" inacceptable et 8% jamais inacceptable.

Alors que les sondages précédents avaient montré que les jeunes étaient plus susceptibles d'être tolérants envers les relations homosexuelles, ce n'est plus le cas - les jeunes Russes ayant le même niveau d'opinions homophobes que les Russes plus âgés.

Le sondage, a été réalisé sur un échantillon de 1.600 personnes dans 48 régions russes du 15 au 20 décembre 2017.

E-llico.com / Actus
Commentaires